ChartReux

L’ORDRE DES CHARTREUX

À la louange de la gloire de Dieu, le Christ, Verbe du Père, depuis toujours a choisi par l’Esprit Saint des hommes pour les mener en solitude et se les unir dans un amour intime. Répondant à cet appel, maître Bruno entra avec six compagnons au désert de Chartreuse et s’y établit en l’an du Seigneur 1084. Là, ces hommes et leurs successeurs, demeurant à l’école du Saint Esprit, et se laissant former par l’expérience, élaborèrent un style propre de vie érémitique, transmis aux générations suivantes, non par l’écrit, mais par l’exemple.

D’autres ermitages se fondèrent à l’imitation de celui de Chartreuse, et sur leurs instances répétées, Guigues, cinquième prieur de Chartreuse, rédigea une description de ce mode de vie. Tous l’accueillirent et décidèrent de s’y conformer pour qu’elle fût la loi de leur observance et le lien de charité de leur famille naissante.

Vers 1145, les moniales de Prébayon en Provence décidèrent d’embrasser la règle de vie des chartreux. Telle fut l’origine de notre Ordre.

L’Ordre Cartusien compte actuellement vingt-et-une maisons, seize maisons de moines et cinq de moniales. Les monastères d’hommes se trouvent en France, Italie, Espagne, Suisse, Slovénie, Allemagne, Angleterre, États-Unis d’Amérique, Brésil, Argentine et Corée du Sud.

L’existence ininterrompue de notre Ordre pendant plus de neuf siècles à travers les vicissitudes de l’histoire, est un signe de la sollicitude de Dieu à son égard, de son équilibre de vie, de sa place et de sa mission particulières dans l’Église.

Nous cherchons simplement à dire ici qui nous sommes à l’intention de tous ceux qui sont intrigués par cette vie séparée du monde. Mais le mystère de la vocation cartusienne ne se laisse pas saisir en quelques mots. Contemplatifs catholiques, fils et filles de saint Bruno et, comme lui, solitaires, nous cherchons à être fidèles à l’appel de Dieu en suivant ses traces.